Photoshop Express retouche le web… gratuitement !

Le célèbre logiciel graphique Photoshop prisé des créateurs et des photographes, déjà démythifié dans sa version Elements, s’ouvre encore davantage au grand public avec cette mouture Express gratuite et en ligne. La fièvre des applications “4 free” semble décidément avoir le vent en poupe. Nous nous sommes penchés sur cette nouveauté pour un test maison…

Un Photoshop gratuit, sans installation, permettant de retoucher et de stocker jusqu’à 2 Go d’images sur le serveur dédié d’Adobe afin de les partager voire de les importer directement dans Facebook, Picasa ou Photobucket : voici ce que propose Photoshop Express qui est accessible par tous en cliquant ICI. Pour bénéficier du service dans son intégralité, il suffit simplement de créer un profil utilisateur et le tour est joué. Pour l’instant en version bêta, Express ne dispose que d’une interface en anglais. Gageons qu’en suite de l’expérimentation, Adobe fera le nécessaire pour en élargir l’accès.

Penchons-nous tout d’abord sur la vocation de cette nouvelle déclinaison “light” de l’usine créative qu’est Photoshop. Evidemment on s’en doute, Express ne remplit pas les mêmes fonctions que le redoutable CS3. Il se concentre sur la partie retouche et traitement d’images / photographies. Sachant que ce seul point pourrait faire émettre des doutes quant au répondant d’un tel service en ligne, on dira pour commencer qu’Adobe, fidèle à sa réputation d’excellence, a bien œuvré : les opérations s’effectuent avec fluidité et comme nous allons le voir, l’ergonomie est loin d’avoir été négligée.

Ci-dessous : l’écran principal affiché à l’ouverture d’une image en vue d’effectuer des opérations de retouche.

u côté de l’interfaçage, Photoshop Express affiche sobriété et simplicité. Le visuel épuré mettra d’emblée en confiance les novices qui ne se trouveront pas d’un coup d’un seul étourdis par une nuée d’icônes dont on ne sait que faire. Petit bonus : il est possible de basculer l’affichage de Photoshop Express en plein écran ce qui fait presque oublier qu’on travaille totalement online.

Première opération à réaliser : uploader une (ou des) photo(s) que vous souhaitez retravailler. Vous allez pouvoir organiser celles-ci dans des albums afin de vous y retrouver. Basiquement, chaque image est représentée par une vignette sous laquelle se déroule un menu pour effectuer des opérations simples : rotation, téléchargement, envoi par e-mail… L’option “Edit photo” permet de basculer la photo concernée vers l’espace de travail en vue d’être retouchée.

A l’ouverture d’un fichier image, seul saute aux yeux le menu des actions possibles qui prend position à gauche de l’écran (ci-contre à gauche). Il se décompose en trois ensembles : “Basics” qui contient les outils de recadrage, correction des yeux rouges, correction de l’exposition etc… Concernant le recadrage, on regrettera simplement que la touche Maj ne soit pas active pour travailler l’homothétie. L’outil anti-yeux rouges donne pour sa part des résultats probants. La partie “Tuning” autorise quant à elle des réglages de balance des blancs, de luminosité, de netteté des contours… Enfin pour finir, on trouve dans “Effects” le moyen d’agir sur la teinte, la saturation et d’obtenir certains redus artistiques (effet pop-art, déformations…). On le voit, l’agencement des opérations obéit à une logique progressive.

à suivre…

About ivy12